18 novembre 2020

QuadNB appuie les préoccupations du public

À l'écoute des concitoyens

Plusieurs municipalités de la province ont exprimé leur préoccupation face aux opérations illégales de quads sur les rues publiques, les sentiers non-gérés et sur les propriétés privées. QuadNB fait la promotion d’un sport familial extérieur et sécuritaire axé sur l’expérimentation d’attractions dans les endroits éloignés de notre province ne pouvant être accédés qu’avec un quad. Les membres du public en général et des responsables gouvernementaux ont exprimé des préoccupations concernant des actions illégales d’un petit groupe d’adeptes qui ternit l’image de ce sport familial.

Service NB rapporte qu’il y a plus de 50 000 Véhicules tout-terrain d’enregistrés au Nouveau-Brunswick. Toutefois, seulement environ 25 000 de ces propriétaires ont acheté leur permis de sentier qui leur permet de circuler légalement sur plus de 9 000 kilomètres de sentiers gérés approuvés et qui soutiennent l’entretien de ce réseau de sentiers. Le nombre de quads non-enregistrés qui, dans la plupart des cas sont ceux qui causent des problèmes pour la vaste majorité des quadistes qui respectent les lois, est évalué à 10 000.

Roger Daigle, président de QuadNB (connu sous le nom de Fédération des VTT du N.-B.) veut que le public sache que cette organisation est à l’écoute du public et prend action pour rapporter les inquiétudes exprimées. « L’an dernier, nous avons présenté un bon nombre de cours de conduite pour les conducteurs de quads débutant. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec différents paliers des gouvernements afin de promouvoir les aspects légaux et sécuritaires. Nous avons fait plusieurs recommandations à la Sécurité publique pour augmenter leur présence sur les sentiers pour s’assurer que les lois soient respectées comme : opération illégale dans des endroits non-autorisés, ne pas porter le casque de protection (helmet), que le Quad ou côte à côte soit immatriculé et couvert par l’assurance et afficher un permis de sentier en règle sur les sentiers fédérés », a fait savoir Roger Daigle. « Plusieurs municipalités travaillent en étroite collaboration avec QuadNB et ont ou sont dans le processus d’adopter des arrêtés municipaux pour permettre aux quads de circuler sur des voies publiques pour se rendre à de l’hébergement, de la nourriture et de l’essence entre autres. Ce sport est en pleine croissance et contribue des centaines de millions de dollars non seulement pour l’industrie touristique, mais pour les entreprises locales et stimule la croissance économique de notre province. »

Plusieurs adeptes de quad ne sont pas membre de leur club local. Ils ne sont pas familiers avec le réseau de sentiers ni les règles qu’ils doivent respecter. Le comportement de certains crée une image négative envers tous les membres de QuadNB. C’est un privilège que les propriétaires nous accordent pour accéder à notre réseau de sentier par leur propriété. Tous les conducteurs de VTT devraient respecter ce privilège.

QuadNB veut que le public sache que nous sommes à l’écoute de leurs préoccupations et que nous travaillons conjointement avec les autres organisations de véhicules hors-route, les agences de renforcement de la loi et les différents paliers de gouvernements pour rapporter les conduites illégales des quads partout dans la province.

 

Partners

GOLD PARTNERS
SILVER PARTNERS
BRONZE PARTNERS

Affiliations

long-arrow-up linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram